A la nuit tombée, ils se donnèrent toutes et tous rendez-vous au “Lampadaire”, probablement le dernier spot à la mode, la nouvelle “place to be seen”. Ils ne respectèrent aucune mesure barrière comme ils n'attendèrent pas le début de la musique pour se lancer à ailes perdues dans ce qui ressemblait à un ballet dont on ne pouvait observer que l'écho led. Les danseurs dentelèrent la lumière quarante-cinq minutes durant puis finirent par se disperser dans un désordre de silence. La place demeura déserte le reste de la nuit durant.

“La valse est une danse répétitive et agaçante, monotone lorsqu’on n’a pas le droit de changer de partenaire.”
Jessica Nelson / Mesdames, souriez